Hell's Bells

FORUM PLUS DE 18 ANS
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Miss Amélia Clark, pour vous... saigner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Miss Amélia Clark, pour vous... saigner Sam 2 Avr - 23:58

Fiche Âme



* Aux yeux du monde *


NOM : CLARK (d’épouse Powell)

PRÉNOM: Amélia

AGE RÉEL : 101 ans


CARACTÈRE: (5 lignes minimum)

Amélia est perfectionniste. Oui voilà le terme qui la définirait le plus fidèlement. A l’âge de cinq quand elle commença à se préparer seule, ses cheveux devaient être impeccablement lisses et soyeux. Chacun de ses actes étaient préparé dans le calme et la concentration. Cet aspect de son caractère se traduisit également par une absence totale d’indulgence. Qui se montrait faible devant elle était regardé avec distance et jugé sans détour. Ajoutez à cela des exigences draconiennes envers elle et les autres. Si quelqu’un ne fait pas ce qu’elle réclame elle devient blessante méchante. Tout ceci peut la rendre froide aux yeux du monde. Mais c’est aussi ce qui fait qu’on peut compter sûr elle pour n’importe quoi. Il faut seulement que ce soit en accord avec ses principes. Et ses principes sont nombreux. Elle dénie tout ce qui peut amener l’être humain à s’abaisser ou à se justifier. Elle condamne l’égoïsme inutile. Tout acte doit être assumé et celui qui voudra se trouver des excuses doit sérieusement se remettre en question. Elle est donc capable d’actes fous, dangereux, démesurés, pour une cause. Cette détermination l’a très vite rendue très indépendante jusqu’à lui donner un certain goût pour la solitude.


PHYSIQUE: (5 lignes minimum)

Son enveloppe mortelle était aussi douce que son tempérament était fort. Une taille suffisante pour attirer le regard des hommes. Une silhouette mince aux formes rondes et délicates qui donnent l’impression d’être vulnérable. Des traits agréables à regardés, car gracieux, presque angéliques. Ils étaient d’ailleurs mis en valeur par une peau blanche parfaite qui rappelait celle des dames d’Angleterre du XIX siècle. Un atout qu’elle préserva durant toutes ces années avec attention. Cela ajouter à une soyeuse chevelure noire qu’elle entretenu loin de toute paires de ciseaux jusqu’à la fin. Elle était faite telle des files de soie qui cachaient parfois ses expressions les plus cruelles. Pour mettre en valeur ce physique avenant Amélia développa une garde robe tout en robe aux textures soyeuses et aux tons mordorés. Elle garde une préférence pour les capes et les corsets qui lui permette d’être à l’aise et confiante. Cependant elle peut aussi jouer avec les apparences pour tromper sa proie et la séduire plus facilement.


* Dans l'Ombre *





POUVOIR:
Contrôle des flux sanguins d’un être vivant : Arrêter, ou accélérer, le sang de circuler dans le corps des personnes qu'elle touche.


VOTRE CHASSEUR : Sébastien Barnes (Journaliste)

VOTRE SUPPLICE : L’Orgueil bien entendu.


°°°°

* Racontez-vous *



HISTOIRE (15 lignes minimum):


Elle poussa son premier, et l’un de ses derniers cris, le 19 août 1909. Sur les belles terres d’Amérique, dans le Maryland, là où le sol fait toute sa loi. Plus précisément dans une maison tout prés de grands champs de tabac cultivés. Il était à peu prés dix heure du soir, et la maisonnée recommença à vivre, après douze heures à attendre son arrivée. Amélia fût la troisième fille Clark (avant un dernier enfant) d’une fratrie de six héritiers potentiels. Les deux fils aînés aidaient déjà à gérer le travail, sur l’immense propriété, avec leur père. Monsieur Clark comptait d’ailleurs tout léguer à celui qui serait le plus capable. Cette affaire familiale offrait un certain confort économique. Les Clark étaient connus pour leur talant de gérance et d’innovations techniques et on appréciait leur savoir-vivre.

Tout était parfaitement établi pour l’avenir. D’ailleurs les deux autres sœurs apprenaient à tenir une demeure correctement. Comme il convient dans les mœurs occidentales du début du siècle. La fantaisie n’avait pas place ici. L’entêtement d’une petite brunette, à fuir l’autorité, faisait hausser quelques tons. Une vie bien rangée sans accroc et sans problème. Pauline était déjà fiancée à un jeune avocat. Victoire était une adolescente charmante, douce comme de la soie de Chine.

Mais six en plus tard, avec la naissance du dernier fils, la guerre compliqua cette vie paisible. Le père et Michael -le fils aîné- furent appelés sur le front, quinze jours avant l’armistice, et tués à la sortie d’un camp. Un groupe de soldat dissimulé avait littéralement assaillit leur bataillon allier. Cette affreuse injustice brisa tout. La famille pleura ses hommes longtemps. La propriété perdit peu à peu éclat et stabilité. Une chape de plomb était tombée sur la demeure Clark.

Amélia entra dans l’adolescence dans un silence de peine. Elle suivit le cursus scolaire, jusqu’au certificat d’étude, malgré le désaccord de sa mère et de ses sœurs. Avec une mention très bien elle se fiança à un fils de bonne famille. Georges Powell un jeune arriviste plein d’avenir. Depuis qu’il l’avait vue entrer dans une soirée, au bras de son frère Dorian, il ne désirait qu’une chose l’avoir à lui seule. Une coure assidu et la promesse de la sécurité eurent raison de la jeune fille. Il serait le futur chef de la plus grande production de tabacs de la région. Puisque dans son testament Monsieur Clark laissait -en fin de compte- tout à l’époux de, sa fille, la plus capable.

A l’automne 1930 Amélia fit sa seconde fausse couche. Ce malheur individuel la rendit distante et sans limite. Le couple résista uniquement par lâcheté et convenance. Il n’y avait plus rien entre eux. Elle passa un concours d’infermière et suivit son mari en Europe. Ils s’arrêtèrent quelques temps à Londres où ils intégraient la sphère commerciale. C’est finalement, l’Allemagne, qui les accueillit à l’été 1936. La jeune femme commença à rédiger des articles. Le tabac les rendit bourgeois et influents, dans la sphère économique de tout le continent. Les diner de madame Powell n’étaient certes pas étrangers à une excellente réputation.

Lorsque, les prémices de l’antisémitisme lui sautèrent aux yeux, Amélia fit son devoir. Elle s’engagea sur le front de la lutte. Tandis que son époux fuyait derrière son statut d’homme indispensable. A chaque meurtrier potentiel, les bons soins de l’américaine, devinrent des exécutions discrètes. Deux ans plus tard elle était transférée au cœur même du combat. Désomais commanditée par la CIA elle était une espionne raisonnée avec très peu de remord. Ainsi elle débarrassa le pays de nazis, et autres abomination, avec une efficacité presque diabolique, et sans une once de remord. Sa méthode, vicieuse, était efficace et sans trace. Elle avait ça … dans le sang.

Mais peu avant ses trente ans elle choisi un gibier trop gros pour elle et fût abattue d’une balle en pleins cœur. Celui, qu’elle avait consciencieusement mené jusqu’à son lit mortuaire, découvrit trop tôt la vérité. Son ouvre n’était pas encore terminée ! Au moment de mourir elle refusa de rejoindre Dieu. Qui de toute manière l’aurait guidée au purgatoire. Elle avait toujours en tête, de sauver son jeune frère, des horreurs de la guerre. Elle ne pouvait pas partir si vite. Alors Amélia fit donc un pacte avec Lucifer. Il lui permit de retourner une fois sur Terre pour veiller sur le petit soldat.

Elle arriva trop tard sur les côtes de Normandie. Quand elle vit Jack agoniser, elle se promit, d’éliminer toutes les pourritures coupables de ce drame. La mort de Jack serait la cause de sa punition éternelle. Mais … Il y a des lois qui sont incontournables. Elle ne pouvait pas de se venger il lui fallait payer sa dette démonique. Pendant dix –longues- années, elle fût prisonnière, aux Enfers. On la tortura. Ce n’est que grâce, à l’une de ces petites brèches, Amélia arriva à retrouver le monde mortel. Commença alors son interminable chasse aux criminels, tandis que les employés du Cornus tentaient de la retrouver.

Ombre inquisitrice elle parcoure les états du monde entier. Sous le nom de son père, mort depuis longtemps, elle tue les mauvais. Selon les événements politiques internationaux elle se retrouve en Italie en Afrique à Cuba. Toujours dans ces lieux où le mal pullule. Elle joue les Furies avec discrétion et talent. Les années lui ont apprit à perfectionner son « travail », jusqu’à en faire un art, à part entière. Et puis en 2009 une nouvelle rumeur souterraine l’a ramenée vers l’île anglaise. Elle a été quelques mois à Londres… Là où l’on dit que le fils du Diable prépare son putsch et monte une armée. Amélia n’a pas envie de se mêler à une guerre intestine qui pourrait mal tournée.

Mais la guerre se prépare. Aucun des serviteurs du Diable ne peut l’ignorer. Le brouillard annonce l’arrivée des bataillons angéliques. Elle doit retourner là où tout à commencer. Elle a une dette de vie à payer. Un un patron à satisfaire jusqu’à la fin des temps. Mademoiselle Clark pose pied à terre sous un froid hivernal et se prépare à ces rencontres.





Autres: /

Lien avec un autre personnage:

Lucifer, le mal en personne, qu’elle évite de son mieux et qui pourtant l’attire.
Barnes, son nouveau chasseur, il lui plait assez, ce qui promet une belle partie.
Jack, le frère pour qui elle a vendu son âme au Diable et dont elle ignore le nouveau rôle dans la lutte divine.
Le Comte de Lascelles, une âme dangereuse, un amant délicieux, un esprit perturbant qui a réussi à réveiller un cœur glacé.





**
* Et .... Vous ? *


Nom/surnom: Anne-So

Avatar: Liv Tyler
Qui vous a amené ici ?: Au tout début. Je ne me souviens plus ! Google
Possibilité de prendre votre personnage en pv: Oui- Non ( Ne marquer que votre choix. Vous donnez la possibilité au forum de faire un pv de votre personnage, si vous partez. En plus de continuer à faire vivre les éventuels pv pris de votre histoire, pour ne pas laisser des membres aux dépourvus) NON Je ne pars pas ! mouhaha

Les mots de passe ont été envoyé à l'un des Admin ?: Oui
Revenir en haut Aller en bas

Miss Amélia Clark, pour vous... saigner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Bells :: Purgatoire :: Présentations :: Âmes :: Validées-